Histoire de la marque Centaure

Centaure, c’est le nom que Léon GUBRI, décide de donner à la première gamme d’échelles aluminium sortie de ses ateliers de métallerie en 1955. Un choix emblématique, révélateur de la personnalité de l’homme et des ambitions qu’il nourrit pour son entreprise. 

 

1936 Léon GUBRI, inventeur intarissable

Gubri et la marque Centaure : La participation à de grands chantiers.





 

Léon GUBRI est un homme remarquable par sa sagacité et son dynamisme. Les inventions foisonnent et il les promeut habilement pour assurer l’expansion de son affaire.
LIRE LA SUITE

Dès leur installation à Courbevoie (92) en 1936, les ateliers de métallerie mettent au point des réservoirs en aluminium pour l’aviation dont le caractère innovant mérite le dépôt d’un brevet. La renommée de la solution GUBRI permet de décrocher de beaux contrats avec l’armée et offre à son inventeur les moyens de se développer. Ses rêves de croissance se concrétisent avec l’ouverture d’une seconde usine à Romilly sur Andelle (27). De fameux donneurs d’ordre font appel au savoir faire des établissements GUBRI. Les compagnons de Léon officient sur des chantiers ancrés dans la mémoire collective : Chantiers de l’Atlantique, Compagnie Générale Transatlantique, Paquebot France, Marine Nationale, PTT, SNCF, construction de la ligne 1 du métro de Paris.



1950 L’avènement d’une marque

Centaure dans les années 50 : brochures et photos de l'époque








 

En 1950, on commence à fabriquer des échelles aluminium, toutes les opérations s’effectuent manuellement. La nécessité d’automatiser cette production apparaît vite comme incontournable pour Léon GUBRI qui planche sur un projet de procédé d’assemblage mécanisé.
LIRE LA SUITE

En 1955, il invente le « Tulipage/dugeonnage » qui permet de fixer automatiquement le barreau au montant de l’échelle. Une gamme d’échelles aluminium assemblées grâce à cette technique voit le jour. Elle est baptisée CENTAURE par son créateur ; qui lui prédit un avenir prospère.



1962-1970 Succès et réorganisation

Centaure dans les années 70: Vers l'export et la diversification produit








 

Le succès est au rendez-vous, et, très vite, les usines n’arrivent plus à faire à cette demande grandissante. Léon GUBRI décide alors, au début des années 60, de réorganiser sa société. Il la divise en trois entités et transfère tous ses ateliers à Romilly sur Andelle.
LIRE LA SUITE

Les Ets GUBRI se fractionnent en : Anoxa, activité tôlerie/chaudronnerie, Portavia, activité de fabrication de porte coupe-feu et Centaure, activité échelles. C’est à partir des années 70 que Centaure concrétise ses «envies « d’ailleurs» et commence à exporter vers l'Europe Centrale et le Moyen-Orient, tout en continuant de diversifier sa gamme de produits d’accès en hauteur.



1980-1990 La décennie du changement et de l’ouverture

Centaure dans les années 90 : La concrétisation de l'ouverture à l'export








 

1984 marque un grand tournant dans l’histoire de Centaure. : Léon GUBRI cède la direction à son fils Michel qui reste 5 ans à la tête de l’entreprise. C’est une période de pleine croissance grâce à un marché porteur.
LIRE LA SUITE

Et tandis que l’entreprise croît, ses dirigeants, fidèles à l’empreinte du fondateur, continuent d’innover pour améliorer la qualité des produits et conquérir de nouveaux marchés. En 1993, les portes de la Russie et de L’Europe de l’est s’ouvrent en 1993 avec l’implantation d’un bureau à Moscou. Les collaborations se multiplient avec le Moyen-Orient.



2000 L’essor de nouvelles stratégies

Centaure dans les années 2000 : Nouvelles orientations stratégiques et développement international








 

En 2000, Christophe Vinsonneau et Patrick Wuillai, rachètent l’entreprise et édifient de nouvelles stratégies de croissance axées sur la qualité, l’innovation et une plus grande couverture géographique.
LIRE LA SUITE

Les projets d’envergure s’enchaînent…Une démarche qualité exigeante est engagée en 2003 pour obtenir la certification ISO 9002 puis 9001 ; en reconnaissance de l’implication de tous les services pour satisfaire les clients. En 2006, Centaure intègre le pôle industrie d’un groupe français au côté du fabricant d’échafaudages Duarib, bientôt rejoints par le leader mondial de la brouette Haemmerlin. Les trois sociétés coopèrent activement et lancent des produits communs. En 2007, elle acquiert Axial une société hongroise spécialisée dans la fabrication d’échelles et d’escabeaux et ouvre une nouvelle unité de production de 3500 m2 à Fleury sur Andelle (27).



2011 Naissance d'un groupe

Centaure depuis 2011: Centaure fait parti de CDH Group et poursuit ses collaborations avec les marques Duarib et Haemmerlin








 

La collaboration entre les marques Centaure, Duarib et Haemmerlin prend une dimension nouvelle en 2011 avec la naissance d’un groupe. Les trois fabricants français au solide héritage industriel et aux valeurs fortes fusionnent sous la bannière CDH GROUP. Un nom évocateur de la volonté d’unir les forces tout en préservant le territoire, l’identité de chaque marque.


 

2016 CDH Group construit son futur

Centaure depuis 2011: Centaure fait parti de CDH Group et poursuit ses collaborations avec les marques Duarib et Haemmerlin








 

Mars 2016, CDH Group s'est adossé à Werner Co, acteur mondial de l'accès en hauteur et de l'équipement de chantier et devient ainsi la tête de pont du Groupe en Europe Continentale tout en conservant son ADN, à savoir : son Histoire, ses Marques, ses Valeurs, ses Femmes et ses Hommes, son savoir-faire et ses spécificités qui ont fait sa réussite jusqu'à aujourd'hui.